Maroc-Mali vu par le Huffington Post : Un leadership multidimensionnel et vertueux au service de la stabilité et d’une paix durable

Le journal américain à grand tirage, le Huffington Post, a mis en avant, dans son édition de mardi, la dynamique vertueuse initiée par le roi Mohammed VI au Mali en vue de l’instauration d’une paix durable et de la stabilité dans ce pays, où se déploie le leadership multidimensionnel du souverain au service d’une solution de compromis à la crise malienne.

« Sous le leadership du souverain, le Maroc a joué un rôle vital dans la lutte contre le radicalisme religieux au Mali, un engagement auprès du gouvernement central de ce pays qui ne s’est jamais démenti bien après l’intervention militaire française et le concours des Etats Unis », souligne la publication américaine dans une analyse intitulée : « Le Royaume du Maroc et la promesse malienne ».

Cet engagement indéfectible est « porté par l’aura spirituelle du roi Mohammed VI, en sa qualité de Commandeur des Croyants, et de descendant du Prophète, autant de vertus qui confèrent au souverain une place particulière dans le cœur des Maliens », note le journal US, rappelant dans ce contexte l’initiative royale de former au Maroc pas moins de 500 imams, pour porter vaillamment la parole d’un Islam tolérant et barrer la route à l’extrémisme religieux en tarissant ses ressources idéologiques.

Grâce aux forces de projection religieuse, économique, militaire et humanitaire, le Maroc peut à juste titre se prévaloir, à la faveur de cette démarche royale empreinte de bonne de volonté, d’atouts uniques lui permettant de jouer le rôle de médiateur entre les différentes parties maliennes, fait observer l’auteur de cette analyse, Ahmed Charai, éditeur et membre du conseil d’administration de plusieurs think tanks américains.

Il rappelle à ce propos le « partenariat étroit » mis en place par le roi et le président Ibrahim Boubacar Keita et l’audience accordée par le souverain à M. Bilal AG Cherif, secrétaire général du mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA), qui était accompagné du porte-parole du mouvement, Moussa AG Attaher.

« Aujourd’hui, le MNLA a fait montre de son engagement sur la voie de la réconciliation politique, dans l’espoir de concrétiser davantage de droits et d’opportunités pour ses membres », relève le Huffington Post, estimant que cette audience royale équivaut à un pas « significatif vers la stabilisation du Mali ».

19/02/2014