Le comité exécutif du parti de l'Istiqlal (PI) a souligné l'urgence de parvenir à un règlement politique de la question du Sahara marocain "à la lumière des derniers développements et de la dégradation de la situation sécuritaire dans la région sahélo-saharienne". 

 

Un communiqué du secrétariat général du parti, dont la MAP a reçu copie jeudi, précise que le comité exécutif a relevé, lors d'une réunion tenue mercredi soir, que la dégradation de la situation sécuritaire dans la région sahélo-saharienne appelle à la nécessité impérieuse de trouver une issue à ce différend artificiel dans un esprit de consensus, comme l'a clairement exprimé le secrétaire général de l'ONU et dont l'importance a été soulignée, à maintes reprises, par le Maroc qui s'est engagé à oeuvrer dans ce sens. 

 

Formant le voeu de voir toutes les parties, à leur tête l'Algérie, s'inscrire activement dans ce processus engagé par les Nations Unies pour trouver une issue à ce conflit qui n'a que trop duré, le comité exécutif a rappelé que le dernier rapport de Ban Ki-moon a mis l'accent sur le rôle de l'Algérie, concernant notamment le recensement des populations des camps de Tindouf, ainsi que sur l'importance de la normalisation des relations entre le Maroc et l'Algérie et de la réalisation de l'intégration maghrébine. 

11/04/2013