Accord entre le Maroc et deux grandes chaînes de télé internationales. ARTE et la BBC arabe ont été amenés à rectifier le tir au sujet de deux émissions liées du conflit du Sahara. Les détails.

Le gouvernement marocain a récemment poussé la chaîne thématique ARTE et la BBC arabe à rectifier le tir concernant deux émissions diffusées par ces deux médias et consacrées au conflit du Sahara, apprend Le360 de sources informées. 

 

Les choses se sont passées différemment pour les deux chaînes: un procès puis un accord à l’amiable pour ARTE France et une protestation officielle qui a porté ses fruits auprès de la BBC arabe.

 

Ainsi, selon nos sources, un procès a été intenté par le ministère marocain de la Communication à ARTE France auprès du Tribunal de grande instance de Nanterre (France) après la diffusion, le 28 avril 2015, d’un documentaire intitulé «La dernière colonie». 

 

Ecrit par Christian Gropper, ce documentaire est truffé d’approximations, de contre-vérités et ne donne la parole qu’à une seule partie, à savoir les séparatistes. Ce traitement subjectif, résolument tourné vers les thèses du Polisario, a fait de ce documentaire un produit de propagande pour les ennemis de l’intégrité territoriale du royaume.

 

L’auteur du documentaire incriminé a été sensible à la plaidoirie du Maroc. Il a proposé de rectifier le tir, en réalisant un autre documentaire où la parole sera donnée à la partie marocaine. Plusieurs reportages seront réalisés dans les principales villes du Sahara marocain pour rapprocher les téléspectateurs des efforts de développement déployés par le Maroc dans ses régions du Sud. 

 

La parole sera donnée aux habitants, ainsi qu’aux acteurs de la société civile. D’une durée de 90 minutes, ce documentaire, qui équilibre le traitement du premier, sera diffusé sur ARTE.

 

Le gouvernement marocain a accepté la proposition de Gropper et renoncé à sa plainte déposée au TGI de Nanterre. Ce  tribunal a rendu d’ailleurs son ordonnance le 11 janvier où il a noté l’accord entre les deux parties et pris acte du désistement du gouvernement marocain.

 

L’antécédent BBC

 

Cette affaire résolue à l’amiable entre le Maroc et la chaîne ARTE intervient après un autre antécédent similaire. Le 19 décembre 2015, BBC (service arabophone) diffusait un sujet sur le Sahara dans le cadre de son émission «Bila qouyoud» (Sans entraves). Le contenu de cette émission était partial de manière très flagrante et ouvertement hostile au Maroc.

 

Chose qui a poussé le Maroc, par la voix de son ministère de la Communication, à envoyer une lettre de protestation et à demander que la vérité soit rétablie en donnant la parole à toutes les parties.

 

La BBC a adhéré à la requête du royaume et a proposé de réaliser une édition de la même émission en ce mois de février au Sahara avec «un traitement plus équilibré et en donnant la parole aux Marocains», affirment nos sources.

 

Salaheddine Mezouar, chef de la diplomatie marocaine, serait par ailleurs invité à s’exprimer lors de cette émission de 25 minutes.

 

Il est à signaler que cette émission a été rediffusée 16 fois en l’espace d’une seule semaine avec un passage sur radio BBC à 11 reprises en une semaine également.

 

Il convient de saluer la détermination du Maroc à ne plus laisser les séparatistes et leur sponsor algérien s’exprimer dans les médias sans exiger un droit de réponse. La guerre du Sahara se gagne aussi dans les médias!

 

04/02/2016