Le Maroc a condamné, dimanche, l'enlèvement et l'exécution de deux journalistes de Radio France International (RFI) au Mali et exprimé sa solidarité avec la France.

Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération indique que le Maroc a appris avec une profonde peine et regret la nouvelle de l'enlèvement et de l'exécution des deux journalistes français à Kidal dans le nord du Mali.

Tout en condamnant cet  acte criminel, poursuit le communiqué, le Maroc exprime sa solidarité avec la république française, gouvernement et peuple.

Le Royaume du Maroc présente également ses sincères condoléances et sa compassion aux familles des victimes de cet acte odieux, précise le communiqué.

Tout en réitérant sa position de rejet du terrorisme quels qu'en soient les mobiles et les justifications, le Maroc, souligne le communiqué, appelle la communauté internationale à intensifier les efforts et la coordination afin d'éradiquer ce fléau qui constitue, plus que jamais, une menace pour la stabilité et la sécurité dans plusieurs régions du monde, particulièrement dans la région sahélo-saharienne.

Le communiqué réaffirme, en outre, la détermination du Maroc à continuer à être solidaire et à soutenir les efforts que déploie le Mali frère pour le rétablissement définitif et permanent de l'autorité de l'Etat, de la paix et de la sécurité sur l'ensemble de son territoire.

03/11/2013