Le Maroc a remporté le titre de la 11e édition de la Coupe du monde francophone de taekwondo qui s'est déroulée samedi à Laâyoune.

 

La sélection nationale a décroché 7 médailles dont 5 en or, 1 en argent et 1 en bronze, prenant ainsi la tête du classement général devant la sélection française (1 en or, 2 en argent et 2 en bronze) alors que la sélection congolaise a remporté une médaille en or et deux autres en bronze.

Pour la sélection marocaine, le métal précieux a été l’œuvre de Naima Bakkal dans la catégorie des moins de 57 kg, Noureddine Khadri (plus de 80 kg), Faiçal Saidi (- 68 kg), Chaimae Karim (+67 kg) et Soukaina El Aouni (- 67kg) tandis que l’argent a été remporté par Maryam Ismaili (- 49 kg). La médaille de bronze a été récoltée par Adil Bouataaras (- 80 kg).

Philipp Boedo a souligné que «la coupe s’est très bien déroulée avec une participation incroyable et une très bonne combativité», notant «qu’il est très satisfait des résultats du Maroc, mais pas de la manière». 

«On peut encore travailler sur la manière pour être plus dominant», a-t-il relevé, faisant remarquer que 

«l’objectif est d’obtenir une médaille à Tokyo (Jeux olympiques) et de replacer le Maroc dans le top 5 à l’échelle mondiale et premier sur le plan africain».

Outre le Maroc, la 11e édition de la Coupe du monde francophone de Taekwondo a connu la participation des athlètes représentant la Belgique, la Tunisie, la Suisse, la France, la Mauritanie, la République démocratique du Congo, la Côte d'Ivoire, le Liban, le Gabon, le Niger, la principauté de Monaco, le Bénin, le Tchad et Saint-Pierre-et-Miquelon.

 

05/12/2016