«Le Maroc reste attaché à la relance du projet maghrébin en faveur de la stabilité et la prospérité régionale», Youssef Amrani

Le Maroc reste attaché au projet maghrébin et à sa relance le plus rapidement possible, au bénéfice de la stabilité et la prospérité des cinq pays qui le constituent, a affirmé, mardi à New York, le ministre délégué aux Affaires étrangères et à la Coopération, Youssef Amrani.

 

Intervenant devant la réunion du Conseil de sécurité sur «la Coopération entre l'Onu et les organisations régionales et sous-régionales au maintien de la paix et de la sécurité internationales», Amrani a souligné que le Royaume du Maroc ne cesse de plaider pour une Union maghrébine qui se hisse au rang des autres acteurs régionaux, en œuvrant à ce qu'elle soit une force agissante au niveau régional et international. 

 

Le ministre a, également, relevé, lors de cette réunion présidée par Cristina Kirchner, Présidente de la République d'Argentine, que le projet maghrébin demeure un «passage obligé pour un développement durable et solidaire des peuples du Maghreb et leur voisinage comme l'a réitéré récemment encore S.M. le Roi Mohammed VI lorsque le Souverain a appelé pour l'émergence d'un nouvel ordre maghrébin davantage ambitieux et prometteur».

 

Il a, à cet égard, tenu à mettre en avant le «rôle précieux» joué par les organisations et les groupements sous-régionaux dans la réalisation des aspirations continentales et régionales et leur contribution au renforcement de la sécurité internationale. 

 

«Nous saluons à cet effet les efforts louables du Conseil de coopération du Golfe, avec lequel le Maroc est en train de renforcer son partenariat stratégique, pour la résolution des crises dans la région, ainsi que les efforts de médiation au Mali de la Communauté économique des Etats de l'Afrique Centrale et la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest», a-t-il dit.

 

Le Maroc, a poursuivi Amrani, est ainsi fermement engagé à appuyer tous les efforts de l'Onu visant à renforcer la sécurité et la stabilité des pays africains, dans le strict respect de leur indépendance, de leur souveraineté, de leur unité nationale et intégrité territoriale.

 

Le diplomate marocain a souligné que le Royaume est aussi prêt à participer activement à tout effort visant à relever les défis posés par le terrorisme, la piraterie et le fléau de la drogue, qui font peser une menace, en particulier au Sahel, au Sahara et dans la corne de l'Afrique.

 

Le Maroc, membre fondateur de l'Organisation de l'Unité africaine, place ainsi la stabilité et le développement du Continent africain au premier plan des priorités de sa politique étrangère, a-t-il tenu à affirmer, soulignant que les événements survenus récemment au nord du Mali exigent des pays du Maghreb, du Sahel et leurs partenaires à intensifier leur coopération pour faire face aux nouveaux défis sécuritaires dangereux. 

 

Et de relever que ce phénomène d'insécurité transcontinentale nécessite d'importants efforts de coordination et de coopération pour la mise en œuvre de la stratégie intégrée des Nations unies récemment adoptée par le Conseil de sécurité.

 

Amrani a noté, à ce propos, que le Maroc, qui s'est engagé activement dans le processus de refondation de la Communauté des Etats Sahélo-Saharien, la Censad, entend abriter prochainement le prochain sommet de cette organisation régionale et est résolument engagé à promouvoir toute action pour la sécurisation de cet espace notamment à travers le renforcement de la coopération interrégionale entre l'UMA et la Cedeao.

 

Sur la base de cet engagement africain et international de longue date, le Maroc participe très activement à tous les efforts sincères menés pour intensifier la coopération entre l'Organisation des Nations Unies et le continent africain, dans le respect total des spécificités et particularités de chacun des partenaires, a encore tenu à affirmer le ministre marocain.

 

Dans ce cadre, a rappelé Amrani, le Maroc a pris part aux efforts internationaux et régionaux pour le règlement de nombreux conflits, et a aussi fourni des contingents, de façon continue, aux forces de maintien de la paix des Nations unies, particulièrement en Afrique.

 

Et de souligner que le Royaume du Maroc a également appuyé, avec la même conviction, les processus démocratiques dans plusieurs pays africains et contribué à la consolidation de leur stabilité grâce à une coopération efficace dans des domaines fondamentaux aux fins de leur développement durable.

 

Entretien Amrani-Cristina Kirchner à New York

Le ministre délégué aux Affaires étrangères et à la Coopération, Youssef Amrani, s'est entretenu, mardi à New York, avec Christina Hernandez de Kirchner, Présidente de la République d'Argentine, qui a présidé la réunion de haut niveau du Conseil de sécurité sur la coopération entre les Nations Unies et les organisations régionales et sous-régionales.

 

Durant cet entretien, qui a été consacré essentiellement à l'examen des excellentes relations bilatérales qui existent entre le Maroc et l'Argentine et aux principales questions à l'ordre du jour du Conseil de sécurité, Christina Hernandez de Kirchner a prié le ministre délégué de transmettre à S.M. le Roi Mohammed VI son admiration pour l'action entreprise par le Souverain en faveur du développement du Royaume. 

07/08/2013