Zuma

L’hebdomadaire Al Ousboue avance que le Maroc et l’Afrique du Sud seraient sur le point d’ouvrir une nouvelle page dans leurs relations tendues. Ce rapprochement serait l’œuvre d’une médiation émiratie menée par l’émir de Dubaï, Cheikh Rashed Al Makthoum, précise la publication.

Ce dernier aurait sollicité l’appui de la richissime famille indienne des Guptas pour convaincre Jacob Zuma de modifier ses positions hostiles au royaume et d'entreprendre éventuellement une coopération sécuritaire entre les deux Etats.

Les Guptas entretiennent en effet des relations privilégiées avec les membres de la famille du président sud-africain. Sa fille, son fils et l’une des épouses de Jacob Zuma ont des intérêts financiers avec les Guptas. Des liens que des médias locaux pointent souvent du doigt.

La popularité de Jacob Zuma est en berne. Dimanche 23 avril, son vice-président, Cyril Ramaphosa a réclamé la constitution d’une commission d’enquête pour faire la lumière sur les accusations de corruption au plus haut sommet de l’Etat.

 

28/04/2017