MAURITANIE: DES SAHRAOUIS RÉCLAMENT LEUR RETOUR AU MAROC

Quelque 400 Sahraouis se sont rassemblés, ce jeudi, devant le consulat marocain de Nouadhibou pour demander de rentrer au Maroc. Cette revendication coïncide avec la visite à Rabat de Christopher Ross, envoyé spécial de l'ONU au Sahara.

Profitant de la présence, à Rabat, de Christopher Ross, envoyé spécial de l'ONU au Sahara, des centaines de sahraouis des camps de Tindouf ont exprimé, jeudi, leur volonté de rentrer au Maroc, a appris LE360 de source proche du gouvernement. "Plus de 400 sahraouis sont cantonnés actuellement près du consulat du Maroc, à Nouadhibou, sollicitant du consul leur transfert au Maroc", a affirmé Omar Bouaida, député du RNI, dans une lettre transmise au ministre des Affaires étrangères Salaheddine Mezouar et dont LE360 a obtenu ce jeudi une copie. "De nombreux citoyens qui étaient séquestrés dans les camps de Tindouf, en territoire algérien, et ont réussi à s’échapper, se trouvent actuellement en Mauritanie, notamment à Nouadhibou. Ils désirent retourner à la patrie, mais le consul marocain sur place tergiverse pour leur fournir un visa", a déclaré Omar Bouadia, appelant Salaheddine Mezouar à intervenir d'urgence en faveur de ces Sahraouis qui ont réussi à fuir les camps de la honte.
Mercredi soir, la ministre déléguée aux Affaires étrangères, M'Barka Bouaida, a déclaré sur 2 M que le nombre total de Sahraouis installés en Mauritanie et voulant regagner immédiatement le Maroc se chiffrerait à environ 5.000 personnes. "Nous ne cesserons pas de demander à Christopher Ross de recenser la population des camps de Tindouf", a-t-elle souligné. "Eu égard au droit international, l'Algérie est impliquée dans le conflit car les camps sont situés sur son territoire. En plus, ce pays décide à la place des séparatistes", a conclu la ministre.
Salaheddine Mezouar et M'Barka Bouaida recevront, ce jeudi après-midi ,Christopher Ross qui a repris sa mission après une interruption d'environ un an.

12/02/2015