L'académie de football de l'AC Milan à Laâyoune.

La création par le mythique club italien AC Milan d’une académie de football à Laâyoune en rajoute au désarroi du Polisario, qui s'agite dans tous les sens et botte en touche.

Le Polisario s'agite dans tous les sens. Les événements et investissements qui se créent dans le sud du royaume lui font perdre la tête. Il en va ainsi de la création par le mythique club italien Milan AC d’une académie de football à Laâyoune et le rapprochement entre le Maroc et le Liberia après l’élection de George Weah. 

 

L'ouverture d'une académie de football par l'AC Milan à Laâyoune a été accueillie à bras ouverts par les autorités marocaines. Cette initiative, qui s’ajoute à bien d’autres (McDonald's, liaison Paris-Dakhla, Siemens), confirme l’intérêt grandissant des étrangers pour les provinces sahariennes marocaines, devenues un levier d'attraction grâce à leur développement remarqué et remarquable.  

 

Mais voilà que le font polisarien, via ses ouailles médiatiques, s’insurge contre cette initiative, arguant –comble de l’ironie!- que la «plupart des terres du Sahara occidental sont colonisées». Pis encore, les caciques du Polisario ont fait le parallèle avec le rapprochement entre le Maroc et le Liberia après l’élection de George Weah à la magistrature suprême.

 

L’ancienne vedette du ballon rond, par ailleurs le seul Africain à s’être adjugé le trophée du meilleur joueur au monde (1995), est connue pour sa prédilection pour le Royaume, qu’il a visité maintes fois avant son élection à la tête du Liberia. Un fait qui plonge le polisario dans le désarroi. Du haut de sa complotite à deux balles, il a vu derrière la création de l’académie de foot du Milan AC la main de Weah. 

 

C’est que, manifestement, le Polisario, qui ne cesse d’essuyer des revers diplomatiques, n’a pas peur de se couvrir de ridicule en agissant de la sorte. Mais qu’importe…Les chiens aboient, la caravane passe. 

07/02/2018