Genève : «L’Algérie exhorte la communauté internationale à appuyer le Polisario pour lui permettre d'exercer son droit à l'autodétermination».

Ainsi a déclaré le ministre des affaires étrangères algérien, Mourad Medelci mardi à Genève, devant la 22ème session du Conseil des droits de l'homme (CDH ). 

Se disant neutre à ce conflit, hormis qu’il finance et arme les milices du Polisario, représentant franche menace pour la sécurité nationale du Maroc, c’est à visage découvert que le régime algérien, s’est vu contraint d’avancer sur ce sujet, devant la communauté internationale. 

Ainsi, Medeleci a dit la demande de son régime à ce que les casques bleus de la Minurso soient chargés de surveiller et protéger, dit-il, les droits de l’homme aux provinces marocaines du sud . 

Les propos du ministre algérien, surviennent des jours après que le représentant permanent du régime algérien à l’ONU ait disserté dans le même sens devant le même CDH, accusant le Maroc de toutes les exactions.

27/02/2013