Ministre de la communication : La thèse séparatiste est en déclin en dépit de l'accroissement des tentatives visant à porter atteinte à l'intégrité territoriale du Royaume

En dépit de l'accroissement des tentatives visant à porter atteinte à l'intégrité territoriale du Maroc, la thèse séparatiste connait un déclin constant, a affirmé, jeudi à Rabat, le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

"Alors que l'on constate une multiplication des tentatives de provocation et d'atteinte à l'intégrité territoriale du Royaume, on enregistre un déclin de la thèse séparatiste et de l'attractivité de la propagande séparatiste", a relevé M. El Khalfi, qui s'exprimait sur les derniers développements de la question du Sahara, lors d'un point de presse à l'issue du conseil du gouvernement.

Dans ce registre, le ministre a souligné que le gouvernement place en tête de ses priorités le rejet de toute manœuvre de nature à porter atteinte à l'intégrité territoriale du Royaume et s'emploie à garantir la réalisation de cet objectif via les canaux politiques, diplomatiques et de développement, ajoutant que le gouvernement veille, sur le plan politique intérieur, à la mise en oeuvre du processus de la régionalisation avancée. Il a précisé à cet égard que les projets de lois organiques relatifs à la décentralisation sont actuellement dans leur phase finale.

S'agissant du volet relatif au développement, M. El Khalfi a fait savoir que le processus de développement économique et social local se poursuit et procède du modèle de développement des provinces du Sud, précisant que le gouvernement agit également sur le plan diplomatique, en ce sens qu'il oeuvre à contrecarrer les manœuvres des adversaires dans le concert des nations.

M. El Khalfi a tenu, à cet égard, à rappeler le discours adressé à la nation par SM le Roi Mohammed VI à l'occasion du 39è anniversaire de la Marche verte, dans lequel le Souverain avait affirmé que "le Maroc restera dans son Sahara, et le Sahara demeurera dans son Maroc jusqu'à la fin des temps".

Le ministre a souligné, à ce propos, que le Royaume a présenté l'initiative d'autonomie pour les provinces du Sud, considérée comme sérieuse, réaliste, responsable et crédible à même de parvenir à une issue définitive à ce différend artificiel, affirmant que l'on ne peut accepter aucune manœuvre attentatoire à l'intégrité territoriale du Royaume et qui tente de dévier des lignes encadrant ce processus.

Le conflit du Sahara dit "occidental", rappelle-t-on, est un conflit artificiel imposé au Maroc par l'Algérie. Le Polisario, un mouvement séparatiste soutenu par le pouvoir algérien, revendique la création d'un Etat factice au Maghreb.

Cette situation bloque tous les efforts de la communauté internationale pour une solution du conflit basée sur une autonomie dans un cadre souverain marocain et une intégration économique et sécuritaire régionale.

MAP : 15/01/2015

15/01/2015