Un ressortissant du Sierra Leone a déposé au consulat général des Etats-Unis à Casablanca une demande de visa. Rien d’inhabituel. Pour légitimer sa demande, il n’a pas fourni une carte de séjour, mais a prétendu travailler pour la Minurso.

Un ressortissant du Sierra Leone, Abu Bakar M., a déposé au consulat général des Etats-Unis à Casablanca une demande de visa. Rien d’inhabituel. Sauf que pour légitimer sa demande de visa à Casablanca, le ressortissant sierra-léonais n’a pas fourni une carte de séjour, mais a prétendu travailler pour la Minurso. Il a déposé tous les documents pour prouver sa qualité de fonctionnaire de la Minurso, dont un badge et une lettre de recommandation.

En contactant la Minurso, les services consulaires américains ne tardent pas à découvrir une supercherie : il n’existe aucun fonctionnaire dans cette mission portant le nom de Abu Bakar M. Le vrai faussaire et faux fonctionnaire de la Minurso a été convoqué, hier mardi, au consulat de Casablanca où il a trouvé au lieu du sésame qui ouvre les portes de l’Amérique des agents de sécurité qui l’ont arrêté avant de le confier aux services des RG et aux agents de la BNPJ de Casablanca pour enquête.

A la demande des services consulaires des USA, le chef du service du personnel de la Minurso, Noordin Mwandarini Amina, a mené des investigations qui l’ont conduit à découvrir que l’intéressé s’est procuré les documents officiels de la Minurso grâce à la complicité de son frère Abdul Karim M., qui travaille au service logistique de cette mission onusienne.

28/05/2014