Christopher Ross brandit la menace de la reprise des hostilités entre le Maroc et le Polisario pour faire pression sur le Conseil de sécurité et arracher un soutien à Ban Ki-moon. Son principal argument? Une photo de soldats et de missiles échangée avec de hauts responsables onusiens!

 

Depuis pratiquement le début de la crise entre le Maroc et le SG de l’ONU, on n’entend plus parler de Christopher Ross, Envoyé personnel de Ban Ki-moon pour le Sahara. Mais l’ancien diplomate américain est toujours là et mène sa guerre contre le Maroc sans trop s’afficher et par tous les moyens.

 

La dernière trouvaille de Ross est de faire croire à de hauts responsables onusiens qu’une confrontation armée pourrait avoir lieu entre le Maroc et le Polisario. Ce qui mettrait un terme au cessez-le-feu en vigueur depuis 1991.

 

Pour convaincre ses interlocuteurs d’une menace de reprise des armes imminente, Christopher Ross a envoyé par email une photo aux plus proches collaborateurs de Ban Ki-moon comme l’a révélé le site «InnerCityPress».

 

Cette photo, (qui montre un rassemblement de troupes, équipées de missiles) a ainsi atterri, par courrier électronique, chez Hervé Ladsous, SG-adjoint aux opérations de maintien de la paix, Edmond Mulet, Assistant de Ban Ki-moon aux opérations de maintien de la paix et Atul Khare, SG-adjoint à l’appui aux missions. Soit les premiers responsables onusiens, après Ban Ki-moon, concernés par le dossier de la Minurso.

 

Quand le journaliste de «InnerCityPress» a posé des questions à l’un des porte-parole de Ban Ki-moon, il n’a pas eu de réponse précise. Son interlocuteur s’étant limité à lui dire que cet échange d’une (seule) photo servait à évaluer la situation!

 

Et, en plus de jouer aux influenceurs pour infléchir la position du Conseil de sécurité et l’ONU, Christopher Ross se découvre une nouvelle passion pour Photoshop! En effet, sur la photo envoyée aux collaborateurs de Ban Ki-moon, on voit juste des soldats et une batterie de missiles, mais aucun drapeau permettant d’identifier la nationalité des troupes. 

 

Or, il s’avère que ladite photo est bien celle de miliciens du Polisario posant devant la batterie de missiles et quelques camions ornés du «drapeau» de la RASD! Les drapeaux ont été effacés du cliché envoyé par Christopher Ross. Ce qui est un indice supplémentaire de la vocation de manipulateur de l’Envoyé personnel de Ban Ki-moon pour le Sahara.

 

 

23/03/2016