Mustapha Salma appelle à une intervention urgente de la communauté internationale pour mettre fin à la répression du polisario contre les manifestants à Tindouf

Le militant sahraoui Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud a lancé un appel à la communauté internationale l'invitant à intervenir d’urgence pour mettre fin à la répression atroce perpétrée par les milices du polisario contre les populations et les manifestants dans les camps de Tindouf, dans le sud-ouest algérien.
Dans une déclaration transmise à MAP-Madrid, Mustapha Salma, interdit de retourner à Tindouf pour son soutien à la proposition d’autonomie au Sahara, a indiqué que la manifestation, organisée samedi devant le bureau de Mohamed Abdelaziz dans la localité de Rabouni, a été violemment réprimée par les milices du polisario.
Il a précisé qu’une dizaine de participants ont été blessés à divers degrés, et que 13 personnes ont été arrêtées au cours des deux derniers jours et conduites à la prison "Dhibiya" à Tindouf, ou elles sont privées de tout contact avec leurs familles et avec l’extérieur.
Les détenus refusent d’être soignés par les services de santé envoyés par le polisario et menacent d’observer à partir de mardi une grève de la faim, et exigeant ''l’envoi d’une mission du Haut commissariat aux réfugiés (HCR) ou d'une autre partie indépendante", a fait savoir le militant sahraoui depuis la capitale mauritanienne où il réside depuis son expulsion par le polisario il y a deux ans.
Soulignant, d’autre part, que la majorité des personnes interpellées par les milices du polisario appartiennent à la tribu de la jeune sahraouie, Mahjouba Mahjouba Mohamed Hamdidaf, qui vient d’être libérée la semaine dernière après trois mois de séquestration à Tindouf; l'ancien inspecteur général de la "police" du Polisario a fustigé dans ce cadre le silence et le mutisme observés par les organisations de défense des droits de l’homme et les médias espagnols au sujet de la répression dans les camps et des arrestations arbitraires menées parmi les participants à cette manifestation pacifique.
Le militant sahraoui a par ailleurs posté sur sa page Facebook une vidéo attestant de la répression et de l’intervention violentes des milices du polisario contre les manifestants à Tindouf.
A signaler que ce n’est pas la première fois que des manifestations ont eu lieu dans les camps de Tindouf contre la direction du polisario et qui ont été réprimées par les milices et les forces armées algériennes.
Le 23 janvier 2014, dans le camp dit "Smara " à Tindouf et suite à l’arrestation de trois jeunes protestataires sahraouis, 400 manifestants ont saccagé un local et deux véhicules de la milice du Polisario. La révolte a été violemment réprimée par les éléments de sécurité des séparatistes, rappelle-t-on.(MAP).

04/11/2014