Non-résolution du conflit du Sahara : La presse US tire la sonnette d’alarme

La non-résolution du conflit du Sahara constitue une entrave à toute stratégie de lutte anti-terroriste dans les régions d’Afrique du nord et sahélo-saharienne, sous la menace des convoitises croisées des groupes terroristes, dont "Daech" et "Al-Qaida", et des bandes criminelles transnationales, lit-on dans le quotidien américain à grand tirage USA Today.

"La non-résolution des conflits, tel que celui du Sahara, constitue des facteurs aggravants qui entravent les efforts des Etats de la région à asseoir un contrôle sécuritaire sur les régions menacées (par les groupes radicaux)", estime l’auteur de cette contribution Ilan Berman, Vice-Président du think tank "American Foreign Policy Council" à Washington et expert en matière de sécurité.

Mettant en garde contre l’exacerbation de la situation sécuritaire en Afrique, "en passe de fournir un environnement incubateur aux activités terroristes", Berman a tenu à rappeler, dans ce contexte, le Forum de Marrakech sur la sécurité, qui s’est tenu les 13 et 14 février, pour jeter la lumière sur les facteurs aggravants que sont notamment l’explosion démographique, la stagnation économique et une criminalité rampante.

27/02/2015