Les provinces du Sud s’apprêtent à entrer dans une nouvelle ère. Un immense chantier de développement multi-sectoriel vient d’être lancé cet après-midi à Laayoune sous la présidence du souverain. Les détails.

La locomotive d’un grand chantier de développement dans le Sud est lancée. Mohammed VI a présidé cet après-midi du samedi 7 novembre la cérémonie de signatures de plusieurs projets de développement qui feront de la région Sud une technopole à ciel ouvert. Il s’agit d’un nouveau modèle de développement des provinces du Sud avec une enveloppe budgétaire de 77 milliards de dirhams. Le ministre de l’intérieur Mohamed Hassad a souligné que ce nouveau modèle de développement s’articule autour des principes de participation, d’inclusion, de gouvernance responsable et de durabilité.

Ce nouveau modèle participera à la mise en place d’une nouvelle dynamique de développement favorisant la création de postes d’emplois, encourageant l’initiative privée et plaçant la région au service du citoyen, a ajouté le ministre de l’Intérieur.

Pour sa part, le ministre de l’Economie et des Finances a indiqué que ce nouveau modèle, qui mobilise des investissements de l’ordre de 77 milliards de dirhams, vise la création de pôles de compétitivité et repose sur des piliers majeurs à savoir le développement économique, la promotion sociale, la bonne gouvernance, la durabilité et le renforcement de la connectivité.

Au niveau économique, il est prévu la restructuration du secteur des phosphates à travers le projet ”Phosboucraâ de développement industriel”, la promotion du secteur agricole et de celui de la pêche maritime et le développement de l’éco-tourisme, a précisé l'argentier du Royaume.

Sur le plan social, le nouveau modèle de développement des provinces du Sud prévoit la construction du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Laâyoune et d’une Technopole à Foum El Oued, et la promotion de la culture Hassanie à fin d’en faire un levier de développement local.

Le directeur général de l’Office Chérifien des Phosphates (OCP), Mustapha Terrab, a quant à lui souligné que l’Office compte, dans le cadre du nouveau modèle de développement des provinces du Sud, procéder à la réalisation d’un nouveau complexe industriel pour la production d’engrais (16,8 MMDH), ainsi que la construction d’une Technopole à Foum El Oued (2 MMDH) qui abritera l’Université multidisciplinaire Mohammed VI de Laâyoune, un Lycée d’excellence et un Centre de qualification des compétences.

Intervenant à cette occasion, la présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Miriem Bensaleh-Cheqroun, a affirmé que la CGEM accompagnera la mise en œuvre du nouveau modèle de développement des provinces du Sud à travers la mobilisation d’investissements et la création d’emplois dans ces provinces.

Dotée d’une enveloppe budgétaire de 5,4 MMDH, cette initiative de la CGEM prévoit la réalisation de 59 projets dans divers domaines (énergie, immobilier, commerce, services, transport, éducation, santé), permettant la création à terme de 10.300 postes d’emplois.

Le ministre de l’Equipement, du transport et de la logistique, Aziz Rebbah a, pour sa part, présenté le projet de réaménagement de la route nationale n°1 entre Tiznit et Dakhla (8,5 MMDH). Ce projet, qui bénéficiera aux populations des régions de Souss-Massa, Guelmim-Oued Noun, Laâyoune-Sakia El Hamra, et Dakhla-Oued Eddahab, sera réalisé dans un délai de six ans et portera sur près de 1.055 km.

Le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, a, quant à lui, indiqué qu’il sera procédé, dans le cadre du nouveau modèle de développement des provinces du Sud, à la réalisation de deux projets structurants permettant d’insuffler une nouvelle dynamique à l’économie agricole au niveau de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra. Ces deux projets portent sur la mise en valeur agricole de 1.000 hectares à Boujdour (465 Millions DH) et le développement du programme de l’agriculture solidaire dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra (1,1 MMDH).

07/11/2015