New-York : Lors des travaux des 229e et 230e sessions du Comité spécial des opérations de maintien de la paix ouvertes jeudi au siège des Nations unies à New York, une altercation verbale aurait éclaté entre les ambassadeurs marocain et algérien, ce dimanche.

Tout a commencé, selon l’agence de presse des Nations unies, lorsque le représentant de l’Algérie, dans cette commission, en l’occurrence Mourad Benmehidi, a souligné le caractère unique de la Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (Minurso), en regrettant que cette dernière ne comporte aucune composante des « droits de l’Homme ». 

 

C'est alors que la représentante du Maroc, Soumia Bouhamidi, a demandé une motion d’ordre, en estimant que le représentant de « l’Algérie n’avait pas à parler d’une mission de maintien de la paix en particulier ». 

 

«L’Algérie n’a pas de leçon à donner au Maroc », aurait-elle ajouté; selon le site algérien Reporters.dz. Bouhamidi aurait également répondu aux propos de l'ambassadeur algérien sur des "violations massives et à grande échelle des droits des Sahraouis", en assurant que si «l’Algérie n’a rien d’autre à dire, elle ferait mieux de s’intéresser davantage à ce qui se passe dans ses affaires intérieures».

 

25/02/2013