Tokyo : L'ambassadeur d'Algérie à Tokyo a été convoqué vendredi au ministère japonais des Affaires étrangères à propos de la prise d'otages, dont des Japonais, sur un site gazier en Algérie, où l'armée est intervenue par la force, a annoncé un responsable de la diplomatie nippone.

L'ambassadeur Sid Ali Ketrandjé devait être reçu par un vice-ministre, a indiqué un responsable du ministère. 

 

Après l'assaut lancé jeudi par l'armée algérienne, le Premier ministre japonais Shinzo Abe a appelé depuis Bangkok son homologue algérien Abdelmalek Sellal pour protester et lui demander l'arrêt immédiat de cette action. 

 

En raison de cette crise, M. Abe a décidé vendredi d'abréger sa tournée en Asie en l'absence d'informations fiables sur le sort de 14 Japonais toujours portés manquants et de rentrer samedi matin à Tokyo au lieu de samedi soir comme prévu initialement. 

 

"Il va annuler une partie de son programme en Indonésie, dont un dicours politique et un dîner avec le président (Susilo Bambang Yudhoyono), pour être à Tokyo samedi à l'aube", a déclaré un responsable. 

 

Le gouvernement algérien n'a fourni aucun bilan, se contentant de faire état d'un "nombre important d'otages libérés et malheureusement quelques morts et blessés".

18/01/2013