Pérou: le document officiel qui dément les allégations saugrenues du Polisario

Un document adressé par le ministre péruvien des Affaires étrangères, Ricardo Luna, aux congressistes de son pays, et dont un exemplaire est parvenu à le360, explique pourquoi la dénommée Khadijetou El Mokhtar, présumée «ambassadrice de la RASD», a été arrêtée à l'aéroport Jorge Chavez, à Lima.

Un document officiel signé Ricardo Luno Mendoza, ministre péruvien des Affaires étrangères, explique clairement la position de Lima sur l'affaire de la soi-disant "ambassadrice de la RASD", arrêtée samedi 9 septembre à l'aéroport Jorge Chavez. Dans une lettre adressée le 11 septembre aux congressistes de son pays, et dont copie est parvenue à le360, le chef de la diplomatie péruvienne dément catégoriquement avoir rencontré, encore moins discuté "les activités" que la dénommée Khadijetou El Mokhtar, autoproclamée "ambassadrice de la RASD", pourrait accomplir dans la république du Pérou.

lettre du MAE péruvien

Dans la même lettre, le MAE du Pérou, qui ne reconnaît pas la "RASD" depuis 1996, précise également n'être pas intervenu auprès de l'Instance nationale péruvienne chargée des migrants pour l'interpellation de l'intéressée, accusée d'avoir menti à la Police aux frontières (PAF) après avoir tenté en vain de se faire passer pour "ambassadrice de la RASD", alors qu'elle ne détenait qu'un "visa touriste" obtenu via sa nationalité et son passeport espagnols!

Toujours selon le ministre péruvien, le cas de la fausse "ambassadrice" relèverait du service de la migration et non du département des Affaires étrangères. Une précision qui met à nu une grossière manoeuvre séparatiste destinée à donner à une simple affaire de migration les fausses allures d'une affaire politique.