''Le plan marocain d'autonomie dans les provinces du sud est sérieux et permet de dépasser les blocages'', a affirmé le député de la 9ème circonscription des français établis à l'étranger et secrétaire de la commission des Affaires étrangères à l'Assemblée nationale française, Pouria Amirshahi. 

 

La réponse apportée par le Maroc, à travers sa réforme constitutionnelle et sa proposition d'autonomie, représente une ''voie acceptée par tout le monde'', a ajouté M. Amirshahi, dans une interview à MAP-TV en marge de sa visite de travail au Royaume (19 et 20 janvier courant). 

 

Pour M. Amirshahi, l'apaisement des relations entre les pays du Maghreb est un souhait de la France, notamment ''à travers l'ouverture des frontières avec l'Algérie pour faire en sorte qu'on puisse dépasser des conflits qui durent et qui sont des éléments de blocage''.

 

S'exprimant au sujet de l'intervention française au Mali, le député français a indiqué qu'elle ''était nécessaire pour empêcher que ce pays tombe dans la main de groupes de trafiquants et de jihadistes qui auraient entraîné, non seulement le Mali, mais toute la sous-région dans une période de violence et de troubles''.

 

Saluant ''la solidarité immédiate du Maroc avec le Mali'', le député français a plaidé pour davantage de coordination entre les pays de la région afin de faire face à ce nouveau front de lutte contre le terrorisme.

 

M. Pouria Amirshahi était en déplacement au Maroc, notamment, pour participer à la rencontre à Rabat sur La gauche au pouvoir, un nouvel élan pour la francophonie .(MAP). EI---COUV. RM

 

 

 

MAP 211413 GMT jan 2013

21/01/2013