Plusieurs compagnies pétrolières commenceront à forer à partir de septembre

Quel est le potentiel pétrolier et gazier du Maroc ?

Difficile à prédire avant que les compagnies pétrolières ne forent suffisamment de puits d’exploration permettant d’évaluer correctement ce potentiel. Toute précipitation comporte le risque de créer des espoirs non fondés. L’histoire de Talsint et ses rebondissements incite à la prudence.

Mais il s’avère aujourd’hui que les grandes compagnies pétrolières croient au potentiel du Maroc et se montrent prêtes à  se lancer dans une prospection pétrolière qui nécessite des investissements lourds. Plusieurs d’entre elles ont annoncé leurs décisions de lancer des forages de puits de prospection au cours des prochaines mois onshore  et surtout offshore.

Cairn Energy a annoncé le 20 août le démarrage en septembre prochain d’un programme de forages d’exploration ciblant 4 milliards boe de brut dans trois pays, dont le Maroc. Ce programme inclut deux puits d’exploration au troisième trimestre 2013 et premier trimestre 2014 dans l’offshore du Maroc. Le premier forage est prévu à partir de septembre prochain dans le bloc Foum Draa. Le budget alloué à cette opération est estimé à 60 millions de dollars US.

Gulfsands Petrolium a annoncé pour sa part le départ des opérations de forage onshore dans le bassin du Gharb à partir de septembre prochain également. Son programme portant sur au moins 9 puits d’exploration est confié à Cofor SAS, filiale du groupe français Vinci. Les études sismiques ont été confiées à une société roumaine.

Gulfsands projette également de forer un puits dans la zone de permis de Fès en 2014 à partir de l’évaluation sismique 2D dont les données seront disponibles avant fin 2013, dans le cadre d’un programme de trois puits devant démarrer au 2e trimestre 2014.

La compagnie pétrolière Genel, qui a 3 autorisations offshore (Mir Left, Sidi Moussa, Juby maritime), a annoncé sur son site  qu’elle lancera un premier forage au quatrième trimestre 2013 à Juby maritime et prévoit un deuxième forage à Sidi Moussa et un troisième à Mir left vers la moitié de 2014.

Le géant américain et mondial Chevron compte lui aussi lancer prochainement des forages de prospection sur trois zones offshore : Cap Cantin, Cap Oualidia et Cap Rhir, Entre Casablanca et Safi en passant par Eljadida.

La venue de Chevron au Maroc et sa création d’une société de droit marocain, en partenariat avec l’Office Marocain des Mines et des Hydrocarbures, ont été interprétées par les analystes comme signe de confiance dans le potentiel marocain.

D’autres sociétés pétrolières étrangères projettent de lancer des prospections onshore et offshore. La situation au Moyen Orient et la baisse des réserves de plusieurs pays exportateurs du pétrole ont poussé les compagnies pétrolières à investir dans la prospection dans des zones où la prospection pétrolière et gazière était jugée jusque-là couteuse.

27/08/2013