أغيرو: جبهة البوليساريو تُراكم الهزائم

Au moment où les défaites diplomatiques s'accumulent pour les séparatistes du «polisario», le Maroc rallie de nouveaux soutiens à la question de son intégrité territoriale, a écrit le journaliste paraguayen Luis Agüero Wagner, se faisant l'écho de la position de son pays favorable à une solution à la question du Sahara sous l'égide des Nations unies et «dans le respect de l'intégrité territoriale» du Royaume. Cette position a été réaffirmée par Julio César Velasquez Tilleria, président du Congrès national paraguayen (Sénat), lors de sa récente visite au Maroc au cours de laquelle il a eu des entretiens avec plusieurs responsables marocains, a noté le journaliste dans une tribune publiée cette semaine par le quotidien électronique paraguayen indépendant «Diario XXI». L'auteur de la tribune a rapporté à ce sujet les propos tenus par Velasquez Tilleria dans lesquels il a indiqué : «Nous confirmons notre engagement à œuvrer pour la consolidation de nos relations avec le Maroc et réitérons notre position concernant la question du Sahara appuyant une solution sous l'égide des Nations unies et dans le respect de l'intégrité territoriale du Maroc afin de parvenir le plus tôt possible à une solution à ce dossier». Après avoir rappelé le rôle de l'Algérie dans la création du «polisario», Agüero Wagner a ajouté que le Paraguay, qui a été victime de la spoliation d'une immense partie de son territoire en 1870 et 1938, a décidé de «se solidariser avec le Maroc face aux tentatives d'Alger de l'amputer d'une partie de son territoire légitimement récupérée». Il a, dans ce sens, mis à nu les pratiques auxquelles s'est livrée l'Algérie pour obtenir la reconnaissance de la prétendue «rasd» par certains Etats n'ayant aucun poids sur la scène internationale en soudoyant leurs dirigeants. Et le journaliste paraguayen de rappeler à ce propos comment l'ancien dictateur libérien Samuel Doe a reconnu dans les années 80 la fantomatique «rasd» en échange d'un hélicoptère de combat de l'armée algérienne qui a lui été remis par les services de renseignement de ce pays, à travers un trafiquant d'armes d'origine française. Les séparatistes ont subi d'autres revers, récemment, suite au refus de l'Audience nationale espagnole, la plus haute juridiction pénale, de classer la plainte déposée en 2007 contre des dirigeants du «polisario» et des militaires algériens pour «génocide et graves violations des droits de l'Homme» dans les camps de Tindouf, a encore affirmé l'auteur de la tribune. - See more at: http://www.lematin.ma/express/2014/-polisario-cumule-les-defaites-diplom...

11/05/2014