Le Polisario répond à l’invitation du Centre Bensaid Aït Idder. Mais il pose une série de conditions à sa participation à la conférence sur la question du Sahara. Détails.

Le Polisario pose ses conditions à une éventuelle participation à la conférence que prévoit d’organiser le Centre Bensaid Aït Idder des recherches et des études sur le Sahara occidental. Surfant sur la vague de la surenchère, son « ministre des Affaires étrangères », Mohamed Salem Ould Salek a exigé du Centre « d’afficher clairement sa position à l’égard de la question sahraouie, une position qui devra se conformer aux résolutions de l’ONU et de la légitimité internationale, et voir si cette position, qui plus est d’un parti de l’opposition, apportera un changement à la position intransigeante du Maroc ».

Les organisateurs de l’événement ne pourront en aucun cas satisfaire les exigences du Front. Politiquement, Bensaid Aït Idder, un des fondateurs de l’armée de libération du sud au milieu des années 50, est hostile à l’indépendance du Sahara. C’était d’ailleurs le seul point sur lequel ses positions convergeaient avec celles du roi Hassan II.

En revanche sur le respect des résolutions du Conseil de sécurité, le Centre et le Polisario pourraient parvenir à un compromis. L’autodétermination sur laquelle insiste l’ONU ne devrait pas constituer un sujet de discorde avec le Polisario. Les politiques et l’Etat marocain acceptent, désormais, de discuter de ce principe qui ne conduit pas automatiquement à l’indépendance, sachant qu’il y a également les options de l’autonomie ou de l’union.

« C’est Alger qui décidera »

Mohamed Salek a annoncé, depuis Alger où il se trouve, que son mouvement n’avait pas reçu d’invitation pour prendre part à la conférence que préparent les amis de Bensaid Aït Idder. Et pourtant Ahmed Slimani, le président du Centre, a affirmé dans des déclarations à Yabiladi  qu’il avait adressé « une invitation par fax à Mohamed Abdelaziz, en sa qualité de secrétaire général du Front ».

Sous couvert d’anonymat, une source très proche du dossier nous a confié que « l’agitation du Polisario est logique et prévisible à la fois. Mais la question de la participation de membres du Front a été soulevée avec de hauts responsables algériens à l’occasion de la visite d’une délégation du Centre à Alger au début du mois courant, justement pour les inviter à participer à la conférence qui aura lieu du 8 au 10 avril à Marrakech ».

Malgré les déclarations du représentant du Polisario, il est fort probable de voir des polisariens prendre part, à titre personnel ou mandaté par leur mouvement, à la réunion du Centre Bensaid Aït Idder.

 

25/02/2016