Le ministre des Affaires étrangères du Polisario, Mohamed Salem Ould Salek, a indiqué que le front séparatiste a le droit de demander l'intervention militaire de l'Union africaine (UA) au Sahara dans le cas où le Maroc refuse une solution pacifique.

 

Nouvelle escalade du Front Polisario face au Maroc. Le ministre des Affaires étrangères du front séparatiste, Mohamed Salem Ould Salek, a déclaré le 5 février dans un point de presse tenu à Alger, que le Polisario peut demander à l'UA d'intervenir militairement dans le Sahara.

 

"La RASD en tant que pays membre de l’UA, peut et elle a bien le droit de demander l'intervention militaire de l'UA au cas où le Maroc refuse la solution pacifique au conflit du Sahara occidental et dans le cas où il rejette les négociations directes, formule envisagée par l'Envoyé personnel des Nations-Unies, Horst Kohler", a affirmé Ould Salek dans des déclarations rapportés par l'agence officielle du front.

 

Cette nouvelle provocation survient malgré le dernier appel du 30e Sommet des chefs d'État et de gouvernement de l'UA au Maroc et au Polisario, à s'engager dans des négociations directs pour trouver une issue pacifique au conflit.

 

06/02/2018