Le polisario n’a aucune légitimité pour représenter les Sahraouis (Lakhrif)

Le front polisario ne dispose d’aucune légitimité pour représenter les Sahraouis pas plus que les Algériens qui interviennent dans l’enceinte de la 4ème commission de l’ONU à New York, a affirmé Ahmed Lakhrif parlementaire à la Chambre des Conseillers.
Le "polisario ne dispose ni de la légitimité, ni de la qualité pour représenter ou parler au nom des Sahraouis, où qu’ils soient", a souligné cet élu de la région Laayoune-Boujdour-Sakiat Al Hamra et vice-président du Conseil municipal de la ville de Laayoune.
Et de réaffirmer "depuis cette tribune, que le polisario ne me représente pas tout comme il ne représente pas les milliers de Saharaouis dans les provinces du sud ni dans les camps de Tindouf".
De même, le parlementaire a dénoncé la persécution perpétrée par cette direction cupide qui exploite la misère humaine pour perpétuer le statu-quo, appelant la communauté internationale à "soutenir les populations de Tindouf dans leur lutte pour se libérer du joug de ces mercenaires et retrouver leur dignité perdue depuis 38 ans".
Ce natif des provinces du sud qui a connu la période coloniale sous domination espagnole, et qui a lutté pour la réintégration du Sahara dans la mère patrie, le Maroc, voit dans l’autonomie élargie sous la souveraineté du Royaume, la solution à ce conflit artificiel dont le règlement est une nécessité stratégique cruciale pour la paix, la stabilité dans la région et un impératif pour le développement économique et social les pays du Maghreb.

10/10/2014