Le Polisario se met à l'heure des réseaux sociaux

 

Le Polisario mise sur les réseaux sociaux pour médiatiser sa cause. C’est la principale conclusion du Comité national algérien de soutien au peuple sahraoui (Cnasps), rapporte le quotidien algérien Liberté, qui a tenu une réunion à Alger mardi 10 septembre, toujours selon la même source

 

La rencontre s’est déroulée en présence d’officiels algériens et de membres du Polisario, dont « l’ambassadeur de la RASD » et un « ministre » sahraoui. La presse algérienne parle également d’une «importante délégation » venue du Sahara dont des jeunes «en relation directe avec le travail d’information et les réseaux sociaux.».

 

Le Polisario parle désormais de « tribunes » en évoquant les principaux réseaux sociaux que sont facebook, Twitter et Youtube. Ils servent selon eux à «amplifier la voix de la résistance pacifique sahraouie».

 

Mais le 2.0 n’est que le nouveau cheval de bataille des indépendantistes. Ces derniers na manquent pas de saluer «la contribution des médias algériens» pour affronter la «propagande» et fustigent «certaines chaînes TV arabes » qui entretiennent «le silence sur le combat du peuple sahraoui». A ce niveau, le commentaire d’un lecteur sur le site de Liberté est du tac au tac : «Il faut souligner que le conflit pour le Sahara occidental n'est médiatisé que par l'Algérie pour le public algérien et financé par qui ?».