Le Polisario se remobilise et met le cap sur l’Europe

La direction du Polisario mise tout particulièrement sur l’Europe. Elle vient de mettre en place un programme destiné exclusivement à séduire les nouveaux commissaires de la CE et les eurodéputés les plus eurosceptiques, qui sont de plus en plus nombreux au Parlement européen.

Le Polisario compte mettre le cap sur le Vieux continent. Le secrétariat général a programmé une série de réunions de ses cadres installés en Europe. Ainsi du 19 au 21 septembre, la direction a appelé tous ses représentants à une importante réunion à Bruxelles. Côté timing, elle interviendra quelques semaines après la publication de la liste des noms des nouveaux commissaires au sein de la Commission européenne, désormais chapeautée par le Luxembourgeois, Jean-Claude Junker.  

Les eurodéputés eurosceptiques dans le viseur du Polisario

La nouvelle composition du Parlement européen sera, également, au cœur de la mobilisation du Polisario. Même si les dossiers les plus brûlants (accords de pêche et agricole) dans les relations entre le Maroc et l’UE ne sont plus au menu des eurodéputés, les amis de Mohamed Abdelaziz misent toujours sur une forte implication du PE dans leur projet d’élargir le mandat de la Minurso à la surveillance des droits de l’Homme au Sahara occidental.

Bien que les élections, du 23 au 25 mai dernier, aient été remportées par la droite traditionnelle, réunie au sein du parti populaire européen, elle a permis à des formations, de gauche comme de droite, résolument eurosceptiques, d’accéder et de renforcer leurs présences au PE. Une aubaine pour le Polisario qui souhaite ainsi glaner de nouveaux alliés.

Conscient des récents changements au parlement, le secrétariat général du Front a ordonné le lancement d’une campagne en vue de la création du groupe parlementaire « Paix pour le peuple sahraoui ». C’est la réponse des polisariens au « groupe d’amitié Maroc-UE », formé le 22 juin 2011.

L’Espagne, plaque tournante du réseau de soutien au Front

La feuille de route accorde une priorité à l’Espagne. Ainsi, le 13 septembre, Madrid devrait abriter une réunion de tous les représentants du Front dans ce pays en vue d’une évaluation des missions des associations acquises au Polisario et l’occasion pour embrigader de nouvelles ONG.

Ce sera, également, un tour de chauffe avant la réunion annuelle de l’EUCOCO (la conférence européenne de coordination du soutien au peuple sahraoui), prévue dans la capitale espagnole les 14 et 15 novembre prochains.

Toute cette mobilisation à destination de l’Europe sera appuyée par une forte campagne médiatique des supports du Polisario, notamment ceux en ligne.

09/09/2014