Les propos « irresponsables et choquants » du Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, concernant le Sahara marocain constituent une « grave atteinte » à la souveraineté et à l’intégrité territoriale du Royaume, a affirmé, mercredi, le président de la Communauté Juive Marocaine de Toronto (CJMT), M. Simon Keslassy.

 

Dans une déclaration à la MAP, M. Keslassy a souligné que ces déclarations « provocatrices et malavisées » sont des « attaques graves à l’encontre du Maroc » et une « offense » aux sentiments de l’ensemble du peuple marocain, ajoutant que les propos « biaisés et contradictoires » du responsable de l’instance onusienne, tenus lors de sa récente tournée dans la région, ne font que créer des tensions inutiles autour d’un conflit artificiel qui n’a que trop duré.

 

Condamnant le « flagrant parti-pris » du responsable onusien en faveur des thèses des séparatistes et de leurs protecteurs algériens, M. Keslassy a déclaré que ces dérapages verbaux sont « totalement inacceptables », relevant que par ce manquement à la neutralité, à l’impartialité et à l’objectivité requises pour le règlement de ce dossier, Ban Ki-moon a « outrepassé sa fonction, ses prérogatives et la mission qui lui est dévolue ».

 

En qualifiant d' »occupation » le recouvrement par le Maroc de son intégrité territoriale, le chef de l’ONU « affaiblit et décrédibilise » l’instance onusienne et va à contre-courant des résolutions onusiennes et du conseil de sécurité sur la question du Sahara marocain, au risque de compromettre tous les efforts déployés jusqu’ici pour régler définitivement ce conflit factice autour de la souveraineté du Maroc sur son Sahara, a-t-il précisé.

Ce langage « inapproprié », a dit M. Keslassy, ne pourra nullement ébranler la détermination des Marocains à défendre corps et âme la première cause de tout un peuple ainsi que les valeurs sacrées et les constantes de toute une Nation.

 

Dans ce sens, il a souligné que la grande marche populaire organisée, dimanche à Rabat, a été un moment solennel pour réaffirmer haut et fort que la question du Sahara est la cause sacrée de tous les Marocains de Tanger à Lagouira et de ceux établis à l’étranger, toutes confessions confondues, affirmant que « le Maroc restera dans son Sahara et le Sahara demeurera dans son Maroc jusqu’à la fin des temps ».

Cette grande marche patriotique est venue aussi réaffirmer l’unité du peuple marocain, son attachement à chaque iota de son Sahara et sa mobilisation constante derrière Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour la défense de l’intégrité territoriale du Royaume contre tous les complots de ses adversaires.

 

Et M. Keslassy de conclure que les Marocains de confession juive demeurent très attachés à leur pays natal, le Maroc, et fortement mobilisés derrière leur Souverain pour contrecarrer les manœuvres ourdies par les ennemis de l’intégrité territoriale du Royaume, et défendre notamment auprès des responsables canadiens la pertinente initiative d’autonomie au Sahara sous souveraineté marocaine, qualifiée de sérieuse, crédible et réaliste par les grandes puissances, pour clore définitivement le conflit artificiel autour de la marocanité du Sahara

17/03/2016