La prévention et le règlement pacifique des conflits, un des principaux paradigmes de la politique étrangère du Maroc (Omar Hilale)

L’ambassadeur Représentant permanent du Maroc auprès des Nations Unies, Omar Hilale, a affirmé, jeudi à New York, que la prévention des conflits constitue l’un des principaux paradigmes de la politique étrangère du Maroc qui a œuvré constamment en faveur de la promotion des valeurs de tolérance, de dialogue, de concertation et de négociation.
M. Hilale, qui intervenait devant le Conseil de sécurité dans le cadre d’un débat public sur la prévention des conflits, a souligné que “le Maroc a fait de la prévention des conflits un des principaux paradigmes de sa politique étrangère, et constamment œuvré avec engagement et détermination en faveur de la promotion des valeurs de tolérance, de dialogue, de concertation et de négociation en Afrique et au Moyen Orient”.
L’ambassadeur a tenu d’emblée à indiquer que ce débat intervient à un moment où le monde est secoué par de nombreux conflits et l’expansion de l’extrémisme, du terrorisme et du fanatisme avec leur lot de victimes innocentes et d’atrocités condamnables, faisant remarquer que la prévention des conflits, inscrite à l’Article 1 de la Charte des Nations Unies, se situe en effet au cœur du mandat des Nations Unies.
Mettant en relief la contribution du Royaume à la prévention des conflits, devenue désormais une obligation internationale, le diplomate a rappelé le plan d’action de Rabat relatif à “l’interdiction de la haine nationale, raciale ou religieuse qui constitue une incitation à la discrimination, à l’hostilité ou la violence”, un plan qui revêt, a-t-il dit, une importance d’autant plus soulignée, tenant compte des causes profondes des récents conflits, souvent d’ordre ethnique ou confessionnel.

23/08/2014