Aziz Akhannouch ministre de l’agriculture et Akmed Taoufik ministre des habous et des affaires islamiques, auraient reporté sine die, des visites programmées pour eux en Algérie.

Le gouvernement d’Abdelilah Benkirane a été accusé par la presse algérienne, de vouloir punir l’Algérie, pour son soutien financier et en armes, aux séparatistes dans les provinces sahariennes. 

 

Ainsi, le quotidien proche des cercles occultes du pouvoir algérien, Echorouk, a allégué que les ministres de l’agriculture Aziz Akhannouch et des habous et des affaires islamiques Ahmed Taoufik, auraient annulé de facto des visites en Algérie, qu’ils comptaient effectuer, dans les jours qui viennent. 

 

Le journal algérien, cité par un pure player arabophone de la place, a prétendu, que le Maroc agit ainsi pour punir le régime algérien, pour avoir financé un lobbying anti-Maroc aux USA, qui a failli causer une rupture des relations du royaume avec son allié stratégique américain. 

 

Echorouk a prétendu également que l’ambassade du Maroc à Alger, aurait fait notes de ses reports de visites ministérielles marocaines, au ministre algérien Mourad Medelci.

 

24/04/2013