Les avocats de la défense des familles des victimes de Gdeim Izik, le 22 décembre 2016, lors d'une conférence de presse à Rabat.

Les familles des victimes du camp Gdeïm Izik, à savoir onze membres des forces de l'ordre, ont présenté ce jeudi à Rabat à la presse le collectif de défense qui plaidera en leur faveur dès le 26 décembre devant la Cour d'appel de Rabat.

 

Ce collectif est composé de sept avocats dont Abdellatif Ouahbi, membre du Bureau politique du PAM. Les autres avocats sont Khalid Achour de Tanger, Abdellatif Ouamou d'Agadir (ancien maire PPS de Tiznit), Aicha Guelaâ (USFP) de Casablanca, Abdessamad Idrissi (PJD), Abdelouahed Ansari (Istiqlal) de Meknès et Mohamed Chahbi de Casablanca. La liste n'est pas exhaustive car d'autres avocats devraient se joindre au collectif.

 

Ce collectif a rappelé que les familles et leurs ayant-droits ont pu se constituer pour la première fois partie civile après en avoir été privés lors du procès devant le tribunal militaire. Les avocats ont émis l'espoir de voir un procès équitable pour réparer le préjudice subi. Les avocats ont affirmé avoir consulté les dossiers et écouté les familles des victimes qui n'ont pas encore fait leur deuil, et ce depuis le tragique carnage perpétré par les séparatistes le 8 novembre 2010, près de Laâypune.

22/12/2016