Avocat Gdeim Izik

Les témoins à charge dans le procès de Gdeim Izik ont continué, ce jeudi 11 mai, à livrer devant le tribunal de Salé des récits accablants pour les 23 accusés de crimes avec préméditation sur onze membres des forces de l'ordre, assassinés en 2010 près de Laâyoune.

Selon les avocats de la partie civile, les témoins ont contribué aujourd'hui à faire connaître la vérité. La Cour a entendu "le témoignage clé d'un homme qui a livré de précieux détails, des noms, des faits et qui a reconnu parmi les 23 accusés, l'une des personnes soupçonnées de crime",  a déclaré à le360 l'avocat Abdelkrim Tabih. 

 

Le procès a été ajourné au lundi 15 mai pour poursuivre l'audition des témoins et livrer les résultats des expertises médicales liées aux présumés cas de tortures qu'auraient subis les accusés après leur arrestation.

 

"Depuis le début de la semaine, nous avons entendu des témoignages importants", a affirmé pour sa part Brahim Rachidi, avocat des familles de victimes, confirmant qu'un témoin avait assuré devant la Cour avoir reconnu parmi les 23 principaux accusés un des meurtriers. De son côté, Sophie Michel, observatrice du Barreau de Bruxelles, s'est réjouie des "débats sereins" qui se déroulent au tribunal. "On respecte les témoins", a-t-elle noté.

11/05/2017