Moahmed Ameur, ambassadeur du Maroc en Belgique et au Grand Duché

Les opportunités d’investissement dans les provinces du Sud du royaume et les réalisations qui y sont accomplies ont été présentées, lundi 24 avril, à Bruxelles, à une panoplie d’opérateurs économiques belges et de la communauté marocaine établie en Belgique.

 

Lors d’un colloque organisé par la Fédération internationale de la diaspora marocaine (FIDM), une plateforme d’échange entre les Marocains résidents à l’étranger et le Maroc, l’assistance composée d’hommes d’affaires et d’experts marocains et étrangers a suivi plusieurs exposés sur les chantiers socio-économiques lancés dans les provinces du Sud et les projets structurants initiés par le roi Mohammed VI.

 

La rencontre a également été l’occasion de présenter les opportunités d’investissement offertes dans les trois régions du Sud du royaume: Laâyoune-Sakia El Hamra, Dakhla-Oued Eddahab et Guelmim-Oued Noun, ainsi que les politiques d’accompagnement mises en œuvre, notamment en matière de ressources humaines et la déclinaison des différents plans d’aide et d’appui aux investisseurs sur les plans financier et technique.

 

Intervenant à cette occasion, l’ambassadeur du Maroc en Belgique et au Grand Duché, Mohamed Ameur, s’est félicité de cette initiative qui est de nature à promouvoir les échanges entre le Maroc et la Belgique. L’ambassadeur a émis le souhait de voir les relations économiques entre le Maroc et la Belgique enregistrer un bond en avant à la faveur des énormes opportunités qu’offre l’économie marocaine, forte de multiples atouts, notamment la stabilité du pays, la résilience de son économie, les facilités d’investissements et la diversité et la richesse des ressources.

 

Il a à cet égard appelé les investisseurs belges et marocains établis en Belgique à tirer profit des opportunités qu’offre le royaume dans ce domaine et son ouverture sur l’économie mondiale.

 

Mohamed Ameur s’est réjoui du choix pertinent des provinces du Sud pour organiser ce colloque sur l’investissement, mettant en exergue la dynamique de développement en cours et les opportunités d’affaires qu’offrent ces provinces.

 

Ce colloque, a-t-il ajouté, est une occasion de montrer l’effort considérable que le Maroc est en train de consentir pour le développement de ces provinces. Mhamed Abba, vice-président de la région de Laayoune-Sakia El Hamra a souligné, pour sa part, que les provinces du Sud du royaume peuvent s’enorgueillir aujourd’hui de la dynamique vertueuse enclenchée à la faveur des projets lancés par le roi Mohammed VI dans tous les domaines.

 

«Notre participation à ce colloque est l’occasion de mettre en avant l’énorme potentiel d’investissement que recèlent les différentes régions Sud du royaume et de montrer le niveau de développement réalisé dans ces provinces sous la conduite éclairée du roi Mohammed VI», a affirmé ce jeune élu dans une déclaration à la MAP.

 

Le vice-président de la région de Laayoune-Sakia El Hamra a relevé à cette que les populations de la région sont fières du modèle de développement initié par le souverain pour les provinces du Sud et sont mobilisées pour contribuer aux chantiers lancés dans les différentes villes du Sahara marocain.

 

Cette rencontre a connu la participation de représentants de la chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Belgique-Luxembourg-Afrique-Caraïbes et Pacifique, de la région Laâyoune-Sakia El Hamra, du Centre régional d’investissement, d’élus et de membres de la communauté marocaine.

 

24/04/2017