Question du Sahara: Le rôle “avéré” de l’Algérie, porteur de risques sécuritaires pour la région

L’Algérie persiste à jouer un rôle “avéré” dans le conflit artificiel autour de la marocanité du Sahara, en fournissant un soutien inconditionnel aux séparatistes du polisario, contribuant ainsi à faire perdurer un confit porteur de risques sécuritaires majeurs pour toute la région, a mis en garde Peter Pham, Directeur de l’Africa Center, relevant du prestigieux think tank US, Atlantic Council.
“Il est très clair pour quiconque ayant une vision objective que le conflit du Sahara tient à une et unique chose, à savoir le soutien de l’Algérie à la soi-disant rasd”, a martelé M. Pham dans une déclaration à la MAP, en réaction au Discours Royal à la Nation à l’occasion du 39ème anniversaire de la Marche Verte.
Pour cet expert américain, “le mouvement séparatiste du polisario qui opprime les populations de Tindouf, en violation flagrante des conventions relatives aux droits des réfugiés et du droit international”, doit tout son existence aux financements qui lui sont fournis par son mentor l’Algérie qui l’accueille de surcroît sur son territoire.

07/11/2014