L’accélération des réformes économiques et sociales et du processus de régionalisation peut aider au règlement de la question du Sahara, souligne le Groupe Socialistes et Démocrates au Parlement européen.

Le Groupe S&D est convaincu, compte tenu de l’évolution démocratique au Maroc, qu’une accélération des réformes économiques et sociales et du processus de régionalisation peut aider à une solution politique et négociée du conflit du Sahara, écrit le chef de file des Socialistes au PE, Hannes Swoboda, dans une lettre à l’Ambassadeur Menouar Alem, chef de la mission du Maroc auprès de l’UE. Dans cette lettre, signée également par la vice-présidente du Groupe S&D Véronique de Keyser, M. Swoboda indique que l’UE dispose d’instruments pour aider le Maroc à promouvoir les droits de l’Homme et le développement économique et social, notant que la politique européenne de voisinage est une opportunité de plus dans ce sens.

Une délégation d’eurodéputés du Groupe S&D au Parlement européen avait effectué fin juin dernier une visite au Maroc. Conduite par Véronique de Keyser, la délégation était composée d’Ana Gomes, Maria Muniz de Urquiza, Norbert Neuser, Pierantonio Panzeri et de Gilles Pargneaux. (MAP) MO---BI.

12/07/2013