Un réseau terroriste démantelé à Laâyoune

Le Bureau central des investigations judiciaires a mis hors état de nuire un nouveau groupe terroriste composé de quatre personnes dans la capitale du Sud. Affiliés au chimérique "Etat Islamique", les membres de ce réseau visaient des sites sensibles du royaume.

Encore une nouvelle opération préventive dans le cadre de la lutte anti-terrorisme menée par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), via son aile judiciaire, le BCIJ. Un communiqué du ministère de l’Intérieur, relayé par la MAP, fait état de l’arrestation, ce mardi 28 avril, de quatre personnes soupçonnées de constituer un réseau terroriste qui s’activait à Laâyoune.

Selon le communiqué, les investigations préliminaires ont établi que les mis en cause étaient «totalement dévoués à l’agenda de l’organisation terroriste, Daech, et envisageaient de commettre de retentissantes actions sur le sol marocain». Pis encore, le réseau s’apprêtait à passer à l’acte puisqu’une fatwa a été émise les autorisant à kidnapper l'une de leurs connaissances pour la brûler vive pour apostasie et ce, à l’image des atrocités commises par les «jihadistes» de «l’Etat Islamique».

Le département de l’Intérieur explique, par ailleurs, que le cerveau de ce réseau terroriste, en liaison avec l'un des chefs de guerre de Daech, a acquis une grande expérience dans la confection et la manipulation d’objets explosifs. Il aurait même réalisé des tests avec ses engins de la mort qu’il comptait utiliser dans des projets terroristes visant des sites sensibles du royaume.

28/04/2015