Bahija Chaibi

Tange - A l'occasion de la Journée mondiale de la femme, Radio Tanger a consacré, dans la nuit de jeudi à vendredi, un numéro spécial de son émission "Bi Aswatihin" aux témoignages de femmes marocaines ayant vécu l'horrible expérience de la séquestration dans les camps de Tindouf.

L'émission, présentée par Bahija Chaibi, a connu la participation d'acteurs associatifs et des droits de l'Homme et a jeté la lumière sur les souffrances de ces femmes privées de leurs droits les plus élémentaires et qui font l'objet de traitements inhumains. 

 

Parmi les témoignages poignants présentés lors de cette émission, figure celui de Saâdani Ma-El-Ainain, qui a regagné la mère patrie en 2003 après de longues années de souffrances. 

 

Saâdani n'oubliera jamais le jour où elle assista à la torture des membres de sa famille alors qu'elle n'était âgée que de cinq ans. Après cinq années de séquestration dans des conditions inhumaines, elle sera déportée de force à Cuba au même titre que les autres jeunes sahraouis faisant l'objet de la politique d'endoctrinement mise en œuvre par le Polisario. 

 

Elle restera 18 ans à Cuba, séparée de sa famille. Pendant cette période, son père décède sous la torture dans les geôles de Tindouf alors que sa mère parvient à regagner le Maroc. 

 

Dans son témoignage, Saâdani a affirmé que les femmes séquestrées dans les camps de la honte sont privées de l'ensemble de leurs droits, à commencer par le droit d'expression en passant par le droit à la liberté, à la dignité et à la stabilité familiale, soulignant qu'au moment où le monde entier célèbre la journée de la femme, les femmes marocaines séquestrées à Tindouf continuent de subir les formes les plus ignobles de maltraitance. 

 

D'autres témoignages ont donné un aperçu sur la situation de la femme marocaine dans les camps de Tindouf, parmi eux celui de Meskoula Baâmar, actuellement membre du Conseil royal consultatif pour les affaires sahariennes (CORCAS) et de la Commission régionale des droits de l'Homme de Oued Ed-dahab-Lagouira, qui a qualifié le Polisario d'organisation terroriste fondée sur la falsification des faits historiques et des réalités sur le terrain et la spoliation des droits des sahraouis marocains, hommes et femmes. 

 

Elle a aussi noté que l'ensemble des sahraouis soutiennent le projet d'autonomie élargie dans le Sahara marocain, qui constitue l'unique solution à ce conflit artificiel. 

 

L'émission a également contacté l'ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès des Nations Unies, Mohamed Loulichki, qui a noté l'importance de sensibiliser la communauté internationale à la situation des Marocaines séquestrées à Tindouf. 

 

A cet égard, Loulichki a affirmé que cette question figure parmi les sujets prioritaires portés par la diplomatie marocaine sur tous les plans, appelant à renforcer la diplomatie parallèle et les efforts des acteurs associatifs et médiatiques dans ce domaine. 

 

Il a également rappelé que l'action du Maroc au niveau du Conseil de sécurité de l'ONU a permis de mettre la pression sur l'Algérie, appelée à ouvrir les camps conformément au droit international humanitaire et au droit des réfugiés, ajoutant que le Maroc déploie ses efforts de manière continue sur les plans politique et humanitaire pour mettre en œuvre la solution qui garantit les droits de tous les sahraouis, à savoir l'autonomie élargie. 

 

Par ailleurs, l'émission "Bi Aswatihin" a aussi donné la parole à des femmes chefs d'entreprises, universitaires, acteurs associatifs et intellectuelles issues des provinces du Sud, qui ont exprimé leur solidarité avec leurs concitoyennes séquestrées dans les camps de Tindouf et émis un appel, à l'occasion du 8 mars, pour leur libération et la protection de leurs droits. 

 

A noter que Radio Tanger consacre, durant toute la journée du 8 mars, une programmation spéciale pour célébrer la fête des femmes. A cet effet, l'ensemble des émissions de la chaîne ont traité de cette thématique, abordant le sujet sous des angles culturels, sociaux, politiques ou artistiques.

 

08/03/2013