La Minurso (Mission des Nations unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental) reste une cible potentielle pour les groupes terroristes. «La mission onusienne a reconduit, hier, l’alerte lancée le 2 juin dernier à ses composantes civiles et militaires opérant dans la zone», nous confie une source au Sahara.

«Le message demande aux éléments de la Minurso de redoubler de vigilance dans l’exercice de leurs fonctions, que ce soit au niveau du territoire contrôlé par le Maroc ou à l’est du mur de sécurité», ajoute la même source.

Cette nouvelle alerte aura, sans nul doute, des répercussions sur les interventions de la mission onusienne sur le terrain, notamment à Guerguerate, où le contexte établi au lendemain du retrait des milices du Polisario en avril dernier demeure très fragile.

 

15/07/2017