L’Arabie saoudite se serait engagée à financer le projet de développement d’une industrie militaire au Maroc. Des industriels d’armement de renommée internationale seraient entrés en lice.

Rappelez-vous: pas plus tard que le 17 novembre dernier, Le360 rapportait qu’un accord de coopération militaire et technique avait été signé entre les Forces armées royales et les Forces armées saoudiennes. Cet accord, incluant l’industrie de défense, avait en effet été signé à l’occasion de la visite à Rabat du vice-ministre saoudien de la Défense, Muhammad Ben Abdallah Al Ayesh.

«L’Arabie saoudite finance le projet de mise en place d’une industrie militaire au Maroc à hauteur de 22 milliards de dollars», dévoile Al Massae dans son édition de ce jeudi 7 janvier.

Le quotidien arabophone évoque un contrat portant, outre le financement, sur «l’engagement de géants de l’industrie militaire à fournir l’appui et l’expertise nécessaires pour faire passer le Maroc du statut de client à celui de producteur d’armement».

Relayant un site américain spécialisé dans les questions de défense, Al Massae indique que «l’Arabie saoudite a octroyé au Maroc un soutien financier d’une valeur de 22 milliards de dollars qui seront investis, dès 2016 et jusqu’à 2019, dans la mise en place d’une plateforme d’industrie militaire dans le royaume».

Selon les termes du contrat, ébruité par Al Massae, des géants de l’industrie militaire seraient dans le coup tels que le spécialiste de l’aéronautique canadien Bombardier (déjà installé à Casablanca), l’européen Airbus et le fabriquant français de satellites Thales.

Ces grands spécialistes entameront leurs travaux dès 2016 pour doter le Maroc de l’infrastructure et de la technologie indispensables à la mise en place d’une industrie militaire dans le royaume.

08/01/2016