Le Maroc accorde un important intérêt à la prochaine visite qu'effectuera au royaume le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, a souligné samedi une source gouvernementale, à la veille de l'arrivée à Rabat de Christopher Ross.

Cette visite du responsable onusien sera l'occasion pour démontrer une nouvelle fois, et de "manière irréfutable", la responsabilité du régime algérien dans le conflit du Sahara marocain créé en 1975 pour déstabiliser le royaume, selon cette source qui s'exprimait à Le360.

 

L'envoyé spécial de Ban Ki-moon est en effet attendu lundi à Rabat dans le cadre d'une tournée dans la région. "Cette visite du secrétaire général de l'ONU au Maroc est attendue depuis longtemps par le royaume et son peuple afin de lui démontrer preuve à l'appui l'historique du Sahara marocain et l'agressivité continue de ce régime contre le parachèvement de l'intégrité territoriale du royaume", toujours selon cette source. Et d'ajouter que, depuis quarante ans, ce régime "a maintenu une tension au Maghreb au détriment de l'unification et de l'intégration socio-économique".

 

Christopher Ross est attendu lundi à Rabat en provenance d'Algérie où il a rencontré des séparatistes dans les camps algériens de Tindouf, ainsi que les autorités algériennes qui alimentent ce conflit, en pratiquant la politique de l'autruche. Ross s'était auparavant rendu en Mauritanie.

20/02/2016