Introduits depuis l’Algérie, dans la zone tampon au Sahara, des miliciens du Polisario protégés par des activistes européens se sont attaqués, aux soldats marocains des FAR, déployé comme d’habitudes le long de la ceinture de sécurité au Sahara.

Jets de cailloux et proférations d’insultes, de menaces et de mots et gestes obscènes, ce qu'on commis devant la ceinture de sécurité au Sahara, des éléments du Polisario venus d'Algérie, utilisant comme boucliers humains, des activistes européens. 

 

Un enregistrement audio visuel a été tourné de cet acte de provocation, orchestré depuis Alger, après l’échec de celle-ci à faire passer une motion de surveillance de droits de l’Homme au mandat de la MINURSO et l’échec de ses plans qui visaient à mettre le Sahara à feu et à sang par l’entremise de miliciens entrainés par les services secrets algériens. 

 

A noter que la MINURSO s’est fait remarquer lors de cette attaque, par son absence, alors qu’elle est censée être force d’interposition, dont la mission première, est de surveiller le cessez le feu en travaillant à empêcher les escalades provocatrices de ce genre.

27/04/2013