La France a salué vendredi l'adoption de la nouvelle résolution sur le renouvellement du mandat de la MINURSO, qu'elle a qualifiée de "satisfaisante" notamment sur le volet des droits de l'Homme, un domaine où le Maroc a enregistré "des progrès".

Sur la situation des droits de l'Homme au Maroc, "nous constatons les progrès qui avaient été faits et encourageons les autorités marocaines à continuer dans cette voie", comme l'a déjà rappelé le président François Hollande lors de son récent déplacement dans le Royaume, a déclaré le porte-parole du Quai d'Orsay, Philippe Lalliot, lors d'un point de presse. 

M. Lalliot a rappelé la position "constante" de la France au sujet de la question du Sahara qui "n'a pas varié" dès le début des discussions sur le projet de la résolution qui, dans sa nouvelle mouture, appelle les parties à poursuivre leurs efforts en ce qui concerne la promotion et la protection des droits de l'Homme. 

Au-delà de l'appui à la mission de Christopher Ross, envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU, le porte-parole a souligné que la position française sur le Sahara est "bien connue au fond" : un soutien au plan d'autonomie marocain et l'action de la France qui "s'inscrit dans l'application stricte des dispositions des résolutions successives du Conseil de sécurité dont celle qui vient d'être adoptée". 

M. Lalliot avait déjà rappelé la semaine dernière cette position "claire et constante" de la France sur la question du Sahara, tout en saluant les "importants progrès" accomplis par le Maroc en matière de droits de l'Homme. 

"Premièrement, nous estimons que le statu quo n'est dans l'intérêt de personne. Deuxièmement, nous soutenons depuis longtemps la recherche d'une solution juste, durable et mutuellement agréée. Nous avons toujours dit que nous soutenions le plan d'autonomie marocain présenté en 2007 comme une base sérieuse et crédible pour une solution négociée, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies", avait-il dit. 

27/04/2013