Sahara marocain: Alger "joue sciemment avec le feu" (revue française)

En soutenant la thèse des séparatistes du Polisario, l’Algérie, partie prenante dans le conflit du Sahara, "joue sciemment avec le feu", appuyée par des lobbies à l’ONU et des ONG occidentales, mal informées des réalités locales, écrit la revue française "Valeurs actuelles" dans sa dernière livraison.
Le dossier du Sahara empoisonne depuis presque quarante ans les relations entre le Maroc et l’Algérie, rappelle la publication, soulignant que les surenchères du régime algérien risquent d’augmenter l’instabilité dans l’immense zone saharo-sahélienne où s’activent les réseaux mafieux et jihadistes.
Le magazine souligne qu’Alger a fait du Polisario sa marionnette au service de sa stratégie anti marocaine, faisant remarquer que les séparatistes sont souvent passés à des trafics lucratifs, en liaison avec des réseaux mafieux algériens.
"Soutenu à bout de bras par l’Algérie, le Polisario menace aujourd’hui de reprendre les armes. Ce conflit artificiel est une ingérence d’un Etat étranger qui vise à déstabiliser le Maroc en soutenant un pseudo-séparatisme", explique le directeur de l’Observatoire d’études géopolitiques Charles Saint-Prot, cité par le magazine. L’auteur de l’article évoque le discours royal du 6 novembre, qui réaffirme la souveraineté marocaine de Tanger à la frontière mauritanienne et rappelle le plan d’autonomie présenté par le Maroc en 2007 pour mettre un terme à ce conflit artificiel.

26/11/2014