Une haute délégation américaine a tenu une réunion, à Laâyoune, avec le chef de la MINURSO, Colin Stewart. Le but du déplacement de cette haute délégation est d’évaluer le travail de la MINURSO, avant la présentation du rapport annuel sur le Sahara marocain.

 

La mission de la MINURSO au Sahara marocain et son travail sur le terrain ont été, mardi, au centre d’une réunion entre une haute délégation américaine et le chef de la MINURSO, Colin Stewart. Cette haute délégation américaine, dépêchée par le président américain Donald Trump, s'est rendue à Laâyoune, en vue de s’entretenir avec les membres de cette mission de maintien de paix et d’établir un rapport détaillé sur la situation sécuritaire et politique dans la région, ainsi que sur celle des droits de l’Homme au Sahara marocain et dans les camps de Tindouf.

 

Selon le quotidien Akhbar Al Yaoum, qui s’est penché sur ce sujet dans son édition de ce jeudi 8 février, le rapport de la délégation américaine, composée de quatre diplomates civils et de quatre autres militaires de l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique à Rabat, sera discuté à la Maison blanche. Cette délégation, qui comprend également l’attaché militaire des USA en Algérie, s’est rendue mercredi dans les camps de Tindouf pour suivre de plus près la situation des populations séquestrées dans des conditions dramatiques et inhumaines sur le sol algérien.

 

Les sources du quotidien affirment que la délégation américaine aura également pour mission d’évaluer la réalisation des objectifs de la MINURSO depuis son installation dans la région, en vue de baliser la voie à une solution politique sous la souveraineté du Maroc. Par ailleurs, les sources du quotidien font savoir que la visite de cette délégation s’inscrit dans le cadre de la vision du président américain, Donald Trump, à propos des missions de maintien de paix dans le monde.

08/02/2018