Sahara occidental: le conflit menace la sécurité en Afrique du Nord (rapport GB)

Le conflit du Sahara occidental constitue un danger pour la sécurité en Afrique du Nord et au Sahel, selon un rapport du parlement britannique qui assure que les camps du Polisario à Tindouf constituent un terrain fertile pour les recruteurs jihadistes sévissant dans la région.
Le constat, qui revient régulièrement dans les rapports des experts et agents de renseignement occidentaux, est cette fois-ci le produit d’un travail de terrain effectué par des membres de la Commission des affaires étrangères de la Chambre basse du Parlement britannique. Dans ce rapport, des parlementaires britanniques qui avaient effectué une tournée dans la région, soulignent que le Maroc et l’Algérie peuvent être des partenaires cruciaux des pays occidentaux pour faire face aux défis sécuritaires dans la région du Sahel.
Malheureusement, déplorent les députés britanniques, les relations entre les deux pays sont particulièrement tendues à cause du conflit du Sahara occidental. Une animosité qui influe négativement sur l’édification de l’Union du Maghreb Arabe, ainsi que sur la coopération économique inter-maghrébine et la coopération sécuritaire en Afrique du nord-ouest et au Sahel.
Les Parlementaires britanniques relèvent que lors de leur tournée, plusieurs de leurs interlocuteurs, y compris parmi les simples citoyens, ont exprimé leurs préoccupations de voir les camps de Tindouf devenir –s’ils ne le sont pas déjà- un terreau de radicalisation de milliers de Sahraouis qui ont perdu tout espoir dans le front Polisario. Les députés ont également rappelé que le Secrétaire Général des Nations Unies avait exprimé les mêmes préoccupations en qualifiant ces camps de « bombe à retardement ».
Le rapport relève par ailleurs que la coopération avec l’Algérie n’est guère aisée et pose de nombreux défis en raison notamment de l’influence des services de renseignement du pays, considérés comme un gouvernement parallèle. Insistant sur le rôle essentiel de l’Algérie et de son voisin marocain dans la consolidation de la stabilité et de la sécurité dans la région sahélo-saharienne, les auteurs du rapport appellent le gouvernement de Londres à œuvrer au rapprochement des deux pays maghrébins afin de les aider à trouver une solution à la question du Sahara Occidental qui envenime leurs relations et menace la sécurité régionale.

25/03/2014