Février 2011, le Maroc et le Polisario abordent, pour la première fois, le volet humanitaire de la question du Sahara occidental. Depuis les réunions s’enchainent à Genève, la dernière en date a eu les 2 et 3 juillet. Elle vient de consacrer l’option du retour volontaire des réfugiés.

 

Mardi et Mercredi, des représentants du Maroc et du Polisario se sont retrouvés, au siège du Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR) à Genève. Des délégations mauritanienne et algérienne ont, également, pris part à ces pourparlers, les quatrièmes du genre, avec bien sûr la présence de l’Envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU au Sahara, Christopher Ross. Une réunion, tenue à l’abri des médias, destinée au renforcement des mesures de confiance entre les deux parties.

Un communiqué du HCR, publié hier, annonce « la conclusion d'un accord sur un nouveau planning de visites pour 2014 et des séminaires additionnels », consacrés essentiellement à la culture. Le prochain se tiendra en octobre de cette année au Portugal. Par ailleurs, depuis le lancement en 2004, du programme d’échange de visites, il a bénéficié à 20.000 personnes des deux parties. Le 15 septembre verra l’ouverture des inscriptions pour les candidats.

L’option du retour volontaire des réfugiés envisagée

La rencontre a permis de consacrer « l'option du retour volontaire des réfugiés vers leurs lieux d'origine sera essentielle pour une solution politique future convenue avec les parties sous l'égide des Nations Unies ». C’est une revendication, longtemps portée par le Maroc. L’agence de presse du Polisario, dans son traitement de la réunion de Genève, a fait l’impasse sur ce volet. Lequel pourtant figure dans le communiqué final de ces négociations.  

En revanche, du côté du HCR l’heure est aux félicitations. « C'est une étape encourageante alors que nous travaillons conjointement pour trouver une solution à la situation des réfugiés du Sahara occidental afin qu'un jour, les réfugiés puissent rentrer chez eux dans l'honneur et la dignité », a indiqué Athar Sultan-Khan, chef de Cabinet du Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés.

A la réunion de Genève, la délégation marocaine était conduite par le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, Nacer Bourita, alors que celle du Polisario était présidée par Mohamed Khadad, coordinateur avec la Minurso.

05/07/2013