Sahara : Le Quai d'Orsay répond à Javier Bardem

Paris : Javier Bardem, acteur espagnol, connu pour son anti-marocanisme primaire, et sa grande proximité avec le pouvoir algérien et les riches dirigeants du front Polisario, avait à Paris, proférer de graves accusations de corruption, à l'encontre de l'Etat français, vis à vis de l'affaire du Sahara.

Romain Nadal, porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, et dans le cadre d'un droit de réponse, a déclaré, jeudi soir, à la chaîne de télévision Canal+ dans son émission “Le grand journal”, que la position de la France au sujet du Sahara était fondée sur des principes et sur une vision favorisant la stabilité et la protection des droits de l’Homme dans la région, ainsi que sur une issue politique à ce conflit. 

 

Nadal a fermement récusé les allégations de Javier Bardem, selon lesquelles, la position française au sujet du Sahara “dépend d’enveloppes”. Ces allégations sont “purement fantaisistes”, a tranché le porte parole français. 

Bardem est coproducteur d'un documentaire, intitulé “Enfants des nuages, la dernière colonie”, lequel est financé par des bailleurs de fonds 'anonymes'. 

 

Le Quai d’Orsay avait indiqué récemment que la position de la France est claire et constante au sujet de la question du Sahara, soulignant que Paris considère le plan marocain d’autonomie comme une base “sérieuse et crédible” pour une solution négociée.

21/02/2014