Des dizaines de militants associatifs ont organisé, vendredi à Rabat, un sit-in de solidarité avec les familles des victimes des événements de Gdeim Izik, dont le procès s'est ouvert le 1er février courant devant le Tribunal militaire dans la capitale.

"Nous sommes venus aujourd'hui pour exprimer notre solidarité avec les familles des martyrs et s'élever contre toute tentative visant à dévoyer un procès normal et équitable, à des fins politiciennes ou au service d'agendas extérieurs", a déclaré à la MAP le président de l'Union internationale pour le soutien au projet d'autonomie du Sahara, Mohammed Sokrat.

Le déroulemet du procès de l'affaire Gdim Izik est suivi plusieurs associations des droits de l'homme, ONG et organisations indépendantes nationales et internationales

15/02/2013