La cour permanente militaire de justice à Rabat a condamné un prévenu, soldat marocain des FAR, relevant du 9ème régiment d’infanterie, en poste à Gueltet Zemour, aux provinces du sud. 

Le soldat fut poursuivi pour divulgation de secrets professionnels et violation du code de conduite militaire. 

Les faits remontent à des jours auparavant lorsque furent interceptées des communications téléphoniques entre le soldat condamné, et un individu civil et probablement étranger, qui lui réclamait renseignements sur les positionnements des postes de contrôle militaire dans la région de Gueltet Zemour, ainsi que des informations sur les identités des officiers dirigeant ces postes et leurs mentalités ainsi que leurs situations financières. 

 

Les enquêteurs de la gendarmerie royale, faisant office de police militaire, qui conduisirent l’enquête, indiquèrent dans leur rapport, selon ce qu’a rapporté le journal Assabah dans son tirage du mardi 25 décembre, que la personne au téléphone s’était présentée au soldat comme étant un passeur de bétail saharien, qu’il souhaitait faire entrer en territoire marocain, des troupeaux importants de dromadaires en provenance d’Algérie et du Mali.

25/12/2012