Sommet de l'UA: M. Salaheddine Mezouar : le monde a assisté à une mascarade

Le monde a assisté à une mascarade, lors du 25ème sommet de l'Union africaine, orchestrée par un voisin qui n'a fait que subir des revers diplomatiques sur la question du Sahara, a affirmé le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Salaheddine Mezouar.

«On a assisté à une mascarade lors de la réunion de l'Union africaine par un voisin qui n'a fait que subir des revers diplomatiques sur la question du Sahara», a dit M. Mezouar lors d'un point de presse à l'issue d'un entretien avec le ministre togolais des Affaires étrangères, Robert Dussey.

«Le Maroc est fort de ses droits, de la marocanité de son Sahara, fort de son unité nationale, de la sacralité de son intégrité territoriale. Je le dis à tous les agitateurs qui tentent désespérément d'instrumentaliser une organisation continentale». «Ce qui est triste et partagé par beaucoup de pays africains c'est de constater que ce pays (l'Algérie) utilise l'UA pour porter atteinte à l'image du Maroc et à la dynamique du processus admis par l'ensemble de la communauté internationale sur la question du Sahara marocain», a indiqué M. Mezouar.

Le ministre a saisi l'occasion pour remercier tous les pays amis qui se sont élevés d'une manière déterminée et forte contre cette mascarade et pour la position ferme qu'ils ont prise concernant cette tentative d'utiliser l'UA pour les intérêts d'un pays à la recherche de crédibilité.

«Nous avons eu affaire à une vraie mascarade politique dans une institution qui est censée être respectée par l'ensemble de ses membres et non utilisée pour des fins purement égoïstes d'un pays à la recherche de crédibilité et de légitimité, qui n'a été soutenu que par le président en exercice de l'UA, Robert Mugabe», a précisé le ministre.

Il a noté que «cette mascarade devient dangereuse pour l'UA elle-même», saisissant l'occasion pour remercier tous les pays amis qui se sont élevés d'une manière déterminée et forte contre cette mascarade et pour la position ferme qu'ils ont prise concernant cette tentative d'utiliser l'UA pour les intérêts d'un pays à la recherche de crédibilité.

M. Mezouar a relevé, à cette occasion, la démarche de construction «sincère et visionnaire» de S.M. le Roi Mohammed VI, qui va dans l'intérêt de la stabilité et la prospérité des pays africains, dans le cadre de la notion de partage.

«Je rappelle et c'est là la conviction partagée de très nombreux pays africains que la question du Sahara marocain est entre les mains du Conseil de sécurité. Un processus politique est en cours sous les auspices du Secrétaire général des Nations Unies», a dit le ministre, ajoutant que «le Maroc soutient cette démarche et il n'y en a pas d'autres».

«Les décisions controversées et non consensuelles, qui ont été imposées au continent à Johannesburg, par une poignée d'agitateurs ne valent rien. Le Maroc reste et restera un pays serein car nous sommes sûr de nos droits et de la légitimité de notre cause», a ajouté le ministre.

19/06/2015